05 juin 2010

Mammuth, de Benoît Delépine et Gustave Kervern.

Mammuth_300     Les temps de crise seraient-ils propices à l'inspiration ? Ce récent film, habité par un Gérard Depardieu métamorphosé, semblerait vouloir en être la preuve. Mais le pari est-il réussi ?
    L'affiche est attrayante, la bande annonce donne envie de découvrir le film. Mais le résultat est décevant. Certes, on aura ici voulu donner une image authentique de ce que connaissent certains foyers familiaux, certaines classes sociales. Mais placer l'humour noir, l'ironie ou même une certaine naïveté parfois même plus déprimante que le contexte économique actuel ne semble pas jouer en faveur du film. Le "bienvenue dans la réalité" est davantage un "bienvenue chez les fous". Dommage, puisque le film aurait pu être un miroir de la société. Il reste cependant artificiel.
    Au final, ce film entre largement dans la caricature et ne parvient pas à s'inscrire comme témoignage.
    Certains atouts néanmoins, puisque quelques passages restent savoureux et seront peut être, des moments de cinéma.

    Il est pourtant vrai que la critique s'est assez rapidement avérée élogieuse. De surcroît, seuls ceux qui verront pourront se faire leur idée propre.

    N'hésitez pas à émettre des commentaires.

E.M.

Posté par existimo à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Mammuth, de Benoît Delépine et Gustave Kervern.

Nouveau commentaire